WEEK-END du 13-14 juin à Nieul: Monique Bélivier , Didier Bernard seront présents

Honneur aux tout premiers inscrits , et ils sont témoins ou férus d’histoire locale.

Sans concertation aucune, chacun d’eux abordent un des deux drames majeurs ayant profondément marqué la région limousine : Oradour s/glane pour le plus récent et la guerre impitoyable menée par le Prince Noir il y a 400ans.

Monique Bélivier délivre un témoignage teinté d’optimisme pour une véritable leçon de courage après le traumatisme de juin 1944, et Didier Bernard quant à lui propose une approche historique de faits terribles, romancés avec justesse.

      

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Didier-Bernard-759x1024.jpg.

      Didier BERNARD est né le 22 Août 1958 à Azérables dans la Creuse ; il atteint l’âge de la retraite comme professeur des écoles spécialisé à la fin de l’ année scolaire 2015-2016. Il fit toute sa carrière dans les monts d’Ambazac -Hte Vienne- et se passionna d’histoire locale et bien évidemment de celle de l’abbaye de Grandmont.

            En 1999, les éditions « Lucien Souny » ont publié son premier livre « L’ épée d’Amélius », un roman historique qui relate les liens tumultueux entre les moines de Grandmont et les rois Anglais, notamment « Richard Coeur de Lion »,  mais aussi  l’essor de l’art de l’émail à Limoges.

            En 2019, les éditions « Publishroom » acceptent de publier son deuxième roman : « Le chemin de la trahison » qui traite des méfaits des mercenaires, des routiers du Prince Noir dans le Limousin durant la guerre de 100 ans, du sac de la cité de Limoges, de l’abbaye de Grandmont et du village de la Jonchère. 

           Deux années durant , Didier BERNARD fréquenta la faculté d’histoire de Limoges, mais ne poursuivit point en raison de son admission au concours d’entrée à l’école normale.

Pour autant il continua de lire d’innombrables ouvrages pour approfondir sa connaissance de l’histoire limousine et des régions limitrophes.

           Sans être historien nous avons ici un très fin connaisseur de l’histoire du Limousin . Sans se revendiquer écrivain non plus, et s’il ne cherche pas à vivre de son art, la plume est alerte , le style sobre, mesuré, propre à nous faire revivre des temps oubliés.

Avec la simple ambition de faire connaître au plus grand nombre de façon récréative l’histoire de notre petit pays, de montrer qu’elle a participé à la grande histoire de France, Didier BERNARD réussit à séduire tous les publics.

            Il travaille actuellement sur un troisième ouvrage traitant des guerres de religions en Limousin autant affecté par les drames que toutes les autres contrées pourtant plus mentionnées dans les livres d’histoire. Les batailles qu’on y livra furent aussi importantes que n’importe quelles autres sur le territoire.

L’édition de ce projet en cours est prévue en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 1 =