Thomas DURANTEAU , au Musée de la Résistance de Limoges: son exposition « Dans les boyaux de l’ogre »

Musée de la Résistance de Limoges

10 février-21 mai 2018.

Plusieurs mois de travail ont été nécessaires pour vous proposer l’exposition « Dans les boyaux de l’ogre » au Musée de la Résistance de Limoges qui débutera dans un peu plus d’une semaine et pour presque 4 mois, jusqu’à fin mai.

Vous êtes tous invités au vernissage qui aura lieu le vendredi 9 février à 18h.

En quelques chiffres d’abord, Thomas DURANTEAU nous présente son exposition:

«  » »

– le choix de plus de 100 objets des deux guerres mondiales sortis des réserves du musée et exposés
– plus de 150 de mes oeuvres sur deux conflits mondiaux
exposées 
– parmi celles-ci, 60 oeuvres originales réalisées spécifiquement pour cette exposition en dialogue avec les collections du musée dont 35 sculptures (pour l’essentiel en grès cuit) 
– le reste des oeuvres présentées concerne les dessins réalisés pour mon livre « Des miettes et des étoiles » et pour les films « Le Silence et la douleur » (de Patrick Séraudie) et « Familles en guerre » (de Suzanne Chupin)
– une vidéo d’un quart d’heure réalisée pour l’occasion par les studios Pixine (avec Koox productions) sur la place de mes dessins dans les films documentaires et le passage du dessin à l’animation (film projeté durant l’expo).

                                                 Je me suis occupé ici du choix des objets, des créations originales en lien avec les objets, du commissariat d’exposition, de la scénographie et de l’affiche. C’est donc l’aboutissement d’un très gros travail et j’espère que nous aurons l’occasion d’échanger sur cette exposition avec ceux qui pourront la voir.

 
Au plaisir de retrouver peut-être certains d’entre vous le 9 février. Si vous avez la possibilité de me confirmer (ou directement au Musée de la Résistance) votre présence au vernissage, cela permettra plus facilement au Musée de s’organiser.
 
N’hésitez pas à diffuser ce message aux personnes susceptibles d’être intéressées. «  » »
 
L’auteur :
Thomas Duranteau

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *