Diagonale de l’ Evasion par Laurent Larbalette un défi pour lui , une folie pour moi!

Laurent Larbalette, après cinquante jours de marche, aurait-il retrouvé Montmorillon grâce à l’odeur subtile des macarons qu’on y fabrique ? Rien n’est moins sûr, à vous de le découvrir tout au long des chemins. Quel monstre au sang-froid faut-il bien être pour quitter Montmorillon cinquante jours d'affilée? Personnellement je n’ai jamais mangé ailleurs de meilleurs macarons. Je conserve toujours un souvenir ému de ces galettes tendres, parfumées encore tièdes, simplement i...
Plus