L’insoumis, de Stephan ERICK

Stephan ERICK , écrivain,

Pour l’ achat du livre : contact.border.editions@gmail.com

Ce parisien de naissance parti dès l’adolescence à Londres pour une année scolaire au sein de Saint James College dans le quartier de Victoria, il revînt à Paris où il fit une école de Journaliste(CFD) puis une autre de commerce international (IFG Paris) pour revenir ensuite tenter sa chance en Angleterre, durant dix ans .

Quelques peu hors normes il a intrigué les plus connus de ce monde. A la fois rédacteur graphiste et journaliste il a pu collaborer au début des années 90 avec Alain AYACHE avec lequel il resta très longtemps en contact. Au cours de sa décennie londonienne il fut attaché de presse pour quelques scènes musicales : les ROMO, JOJO à Soho, etc… Il eût l’occasion de croiser Bruno Wizard un auteur -compositeur- interprète plutôt en marge.

Ensuite, aux débuts de l’internet, il s’associa avec David RUSSEL alias The Master pour les éditions Ritualmagazine. Dans le quartier de Holborn il a côtoyé tous les mannequins , des figures en vogue du Show Biz comme de la presse écrite et bien plus tard à la faveur de nouvelles circonstances Abel TYVEET (metteur en scène-écrivain-scénariste).

Parfaitement bilingue (anglais-français) il put, à son retour à Paris, travailler comme graphiste indépendant : ce qui l’amena à travailler pour diverses associations, des illustrateurs indépendants, des sociétés à façon également.

Ensuite il devait s’installer en Suisse pour devenir polygraphe et découvrir le beau canton de Vaud.

Revenu en France, installé à Limoges , il vient de faire éditer son premier roman intitulé L’INSOUMIS ,aux éditions « Le Livre Actualité » à Rézé par lequel il vous livre le récit de ses secrets comme enveloppés de cellophane.

En dehors de l’écriture , l’auteur , photographe passionné depuis toujours, apprécie les voyages surtout l’Europe , l’Allemagne , Suisse, Angleterre bien sûr, mais aussi l’Espagne et la France profonde ; ce qui l’a irrémédiablement conduit à un deuxième ouvrage en cours .

En attendant voici un extrait de l’insoumis:

«  » » » Hey toi, Katia,es-tu occupée ce soir avec une clientèle prestigieuse ou alors, peut-être que tu es serrée entre deux mains,enfin je ne m’inquiète pas, je connais la musique, par exemple Siouxie and the banshees, ou Fields of the nephilim, The Ramones, The Cure, The Homosexuals, ou la scène, chez Ma-Dame JOJO à Soho, les romantiques modernistes(ROMO), signés par Warner compagnie, et toi, Bru-no Wizard, tu vas toujours à New York dans ton club, et ton Council Flat à Tottenham court street , tu l’as toujours, parce ce que je suis toujours intéressé par Absolut Management, j’ai toujours les diapositives des groupes, même à Skinny club à Camden Town. «  » » »

Découvrez ce jokülhaup de vies arrachées et baignant dans les flux artificiels. Parfois y transparaît l’illusion des lucioles attirées et brûlées par les vertiges de la célébrité, mais s’y dressent aussi les affres du réel , leur dureté pour les funambules remplis de confiance , contraints d’occuper des refuges d’infortune ou de se détourner par des chemins malaisés dessinés à l’avers du monde, parcours chaotiques et sans guide ,même pas celui d’un rêve trop vite évanoui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *