Koï Gazette n°3 août 2017

Les Rencontres Littéraires ont le plaisir de vous annoncer la publication de :

l’ ECHO DES BASSINS n°3 d’Août  2017

 

Découvrez les merveilleuses carpes Koï et abonnez-vous gratuitement : https://koisgazette.com/

 

Koï Gazette est un magazine bimestriel gratuit sur internet dédié au bassin et plus particulièrement au Koï. Ce sont les éditions du « Grillon Vert » qui publient ce magazine, avec la participation rédactionnelle de Jean Jacques COMBROUZE qui en est le directeur d’édition. C’est sa passion pour les koï qui l’a amené à lancer ce projet, certainement un peu fou, mais la folie est parfois délicieuse.

Le but de Koï Gazette est de faire en sorte que chacun puisse trouver, en fonction de ses besoins et de son niveau de compétence, les renseignements utiles à faire de son bassin un lieu d’accueil de qualité pour les koï.

Que des koï soit japonais, européens ou israéliens, même s’ils sont généralement très différents, rien ne les différencie quand il s’agit de la qualité de l’eau, du milieu.

Nous ne voulons pas être élitistes, et chacun a le droit au plaisir de posséder un bassin, c’est légitime et tellement apaisant qu’il serait dommage de s’en priver, mais il y a des règles, même si elles ne sont pas absolues, des choses à savoir, une certaine déontologie à avoir vis-à-vis d’êtres vivants. C’est pourquoi Koï Gazette traitera, au fur et à mesure des numéros, les sujets essentiels pour devenir un amateur éclairé. C’est de la connaissance que viendra la recherche de la qualité, dans le bassin comme dans le choix des pensionnaires du bassin. Nous sommes conscients que les professionnels du bassin ont permis d’élever le niveau de connaissance auprès des amateurs de poissons, et que depuis quelques années, ils ont fait un travail d’information considérable. Nous voulons être un relais, une aide, un appui pour tendre vers le bassin « idéal ».

Les professionnels sont invités à participer à la rédaction d’articles, soit en les rédigeant directement, soit en les validant techniquement. C’est de cette coopération que naîtra une information de qualité dont le but est « in fine » d’améliorer les bassins et la vie des koï.                                                                                             J.J. COMBROUZE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *