Nous fûmes précurseurs

C’est en 2013 , l’association Magdala a osé poser le Salon Livres et Toiles au beau milieu d’une (magnifique) galerie commerciale , celle du Centre Commercial de Limoges- Corgnac à deux pas de l’Hyper U, en plein novembre.

Que n’avons-nous entendu avant, pendant et après?

Finalement, au fil des années,  il n’y eut aucun vol malgré la valeur considérable de certaines des œuvres exposées , et si des paroles irresponsables furent une fois proférées nulle mort ne fut à déplorer, même pas une blessure d’amour propre.

Pour autant se rapprocher du public ne constitue pas une panacée et ce type de salon souffre comme les autres.

De son côté, sans avoir cherché à nous imiter, l’ex-Président Hollande en dédicace vient de faire ses débuts d’animation commerciale dans un Centre Culturel Leclerc, en Bretagne.

Son courage légendaire, celui qui lui a  permis d’affronter stoïquement le « qu’en dira-t-on » comme la pluie, lui a encore permis de rompre une de ces conventions que la conformité impose, sans froisser son « quant à soi » d’étoile hollywoodienne .

La fidélité de notre ex-président tiendrait donc à ce côté iconoclaste que tout un chacun a dû lui reconnaître accompagné d’un sens aigu de la blagounette, lui assurant l’aura que ce talent populaire lui mérite.

Devant des auspices aussi complices, nul doute que son dernier ouvrage fleurisse élégamment la voie de sa postérité. Mais les fleurs sont  périssables ,et précisément pour cette raison, elles contribuent à la fortune des marchands.

Ci-après la relation du JDD

Quoiqu’il en soit , nous admettrons de concert qu’il n’y a nul déshonneur à rencontrer le grand public , là où il se trouve.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *