De la notion de critique littéraire constructive

Par Lucile Gaucher

Critique constructive ! Oui, la critique n’a pas pour but de détruire mais d’aider les auteurs à s’améliorer, si nécessaire ; à évoluer, éventuellement, mais à détruire non ! Trop souvent, la critique est dictée par de la jalousie ou de l’incompréhension (ou autre motif). Les mots peuvent « assassiner ».

Ne dit-on pas « La critique est aisée, l’art est difficile » ! Philippe Destouches (Néricault) , auteur et comédien dont le nom de scène était Destouches . Constater avec doigté des « défaillances » demande justement une analyse approfondie et non un survol par une lecture superficielle. On peut « aimer » (apprécier) ou non, on peut comprendre ou non, etc… mais de là à énoncer une critique destructrice, ce n’est pas acceptable. Tous les genres n’admettent pas « la bonne littérature ». C’est comme s’habiller en tenue de cocktail pour travailler en usine, ou se présenter en jean, baskets et gros pull à col roulé à une soirée où une tenue correcte (de circonstance) est exigée…

Ne nous voilons pas la face. Peut-on parler par exemple de véritable littérature avec la série des « San Antonio » *?  Et pourtant le succès a toujours été présent. Ce n’est pas le succès qui fait la bonne littérature. Encore faut-il trouver « son » lectorat qui appréciera votre style, les thèmes de vos ouvrages etc. Mais écrire tout et n’importe quoi en sachant qu’une majorité de lecteurs ne lit que ce type d écrits, nous ne parlons plus ici de littérature mais d’écriture.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *