Conférence du 19 septembre 2016. Sainte ou sorcière ? La femme âgée dans la peinture baroque italienne

Sainte ou sorcière ?

La femme âgée dans la peinture baroque italienne

le mardi 19 septembre à 18h 30

à la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges

entrée libre

organisée par l’association Rencontre des historiens du limousin (RHL).

Le vieillissement de la population a entraîné un changement de regard sur « les vieux », devenus au fil du temps , « les aînés », « les seniors », « le troisième âge », etc.

Regarder comment la vieillesse a été perçue dans les sociétés anciennes amène à s’interroger sur nos propres perceptions. Yvon Le Gall, de l’université de Nantes, nous offre l’occasion de cette exploration :

« L’âge baroque est marqué, tout particulièrement en Italie, par le poids institutionnel de l’Église ayant entamé sa Contre-Réforme à l’occasion du concile de Trente. Cette influence est sensible dans le domaine de l’art, où elle est un commanditaire majeur. L’art est l’un des moyens de la contre-offensive. Il serait toutefois abusif de dire qu’il s’agisse d’une chape de plomb. On constate que les figures de la vieillesse – notamment féminine – tiennent une place plus importante que par le passé dans le champ artistique, que nous limiterons ici à la peinture. L’approche symbolique des sexes et des âges y est fréquente. L’Iconologia de Cesare Ripa (1593), destinée à devenir la bible des artistes, en témoigne. On constate que les figures âgées incarnent des vices et des vertus contrastées. Pour faire simple, on peut dire que la femme âgée – l’anziana – navigue entre la sainte et la sorcière. Toutefois, entre ces deux extrêmes dont nous aurons l’occasion de voir des images, il y a place pour des incarnations plus charnelles, plus contemporaines. Mais le portrait – pas plus qu’aujourd’hui – n’échappe à un code, diffus de manière plus ou moins sournoise. L’influence religieuse n’épargne pas la commande privée. »


Jacqueline Hoareau-Dodinau
Professeur d’histoire du droit
Directrice des PULIM
39c, rue Camille Guérin – 87031 Limoges cedex
tel. : 05 55 01 95 35

Vice-Présidente de l’AEDRES (association des éditeurs de la Recherche et de l’enseignement supérieur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *