Bernard CHAUVREAU

Vagabond ailé.

 

S’il a choisi la carrière de la ligne pour devenir chef pilote d’Air-Limousin, Bernard Chauvreau a toujours conservé son esprit de lutin du ciel. Pour ce peintre artisan converti au pilotage en 1949, le ciel constitue le jardin extraordinaire dans lequel il vagabonde en poète et en artiste avec une détermination paisible, une assurance sans arrogance, une fantaisie qui n’exclut ni le métier, ni l’habileté et moins encore l’art.
On parle de Bernard Chauvreau dans l’article intitulé  En vol, aux commandes du Fournier RF 3, publié initialement in Aviation Magazine (n°389).

Liens